+33 (0) 7 61 61 01 02
contact@avocat-antebi.fr

De quel barreau doit-on choisir un avocat ?

Par Maître ANTEBI - Avocat à Cannes, Nice, Grasse, Antibes

6

oct
2014

Maître Ronit Antebi | Avocat au barreau de Grasse

La profession d’avocat est organisée en barreaux.

LLe nom de « Barreau » vient de la place réservée à l’avocat dans une salle d’audience lorsqu’il plaide – la barre – qui désigne par extension le corps des avocats qui plaident.

Auprès de chaque Tribunal de Grande Instance (TGI), juridiction de droit commun, est rattaché un barreau. Il existe actuellement 181 barreaux. Mais la nouvelle carte judiciaire a supprimé des Tribunaux de Grande Instance.

Chaque Barreau est doté d’une personnalité morale ; ce qui lui permet de recevoir des dons et legs, de posséder un patrimoine, d’organiser des œuvres d’assistance, de veiller sur la formation des avocats, de contracter et d’ester en justice.

Cette personne morale est administrée par un Conseil de l’ordre, présidé par un Bâtonnier.

Le Barreau appartient à la catégorie des Ordres professionnels. Il a la nature juridique d’un établissement d’utilité publique. En cela il se différencie des associations ou des syndicats d’avocats, qui sont des organismes privés, lesquels se donnent pour but de défendre les intérêts communs de leurs membres, distincts de l’intérêt général de la profession.
Ainsi les avocats du barreau de Grasse sont ceux qui, rattachés à la juridiction de Grasse, ont installé leur cabinet d’avocat dans le ressort du Tribunal de Grande Instance de Grasse.
Le barreau de Grasse regroupe 600 avocats qui ont installé leur cabinet dans les communes de Grasse, Antibes, Juan-les-Pins, Golfe Juan, Sophia Antipolis, Cannes, Cannes-la-Bocca, Mandelieu, Le Cannet, Vallauris.

Le barreau de Nice est organisé autour du Tribunal de Grande Instance de Nice. Il regroupe environ 1000 avocats.

En région PACA, on peut citer aussi le barreau d’Aix-en-Provence, le barreau de Draguignan, le barreau de Marseille…

L’avocat, quel que soit son barreau d’appartenance, peut plaider devant toutes les juridictions françaises.

Il n’est pas rare que ses clients viennent de toutes parts…

L’on ne plaide pas devant la juridiction de son choix. Il y a des règles qui commandent la compétence géographique des Tribunaux.
Lorsque l’avocat saisi doit plaider devant une juridiction différente de celle rattachée à son barreau, il s’arroge le concours d’un postulant qui signera les actes de procédure à sa place et se chargera de les déposer au Tribunal.

Certains justiciables hésitent à prendre un avocat qui ne relèverait pas de la juridiction compétente territorialement. Ils rechignent à devoir payer un avocat postulant qui, selon eux, ferait double emploi avec le dominus litis (l’avocat maître du dossier).

Il faut savoir que cette pensée n’est pas tout à fait exacte pour plusieurs raisons.

En premier lieu, il faut privilégier la compétence de l’avocat sur le barreau d’appartenance. Il est des avocats qui peuvent ne pas avoir pratiqué dans le domaine du droit considéré. Un avocat pénaliste peut n’avoir jamais œuvré en droit des successions. Il est donc préférable de choisir un avocat du barreau de Grasse car même s’il doit plaider devant le Tribunal de Grande Instance de Nice, il a pu avoir déjà pratiqué dans le domaine du droit considéré. Et cette compétence fera gagner beaucoup de temps au client. Au contraire, missionner un avocat du barreau de Nice qui serait certes rattaché à la juridiction de Nice mais qui n’aurait jamais œuvré dans le domaine du droit considéré, constitue un écueil à éviter.

En second lieu, les frais de postulation sont modérés puisqu’ils représentent environ 600 euros TTC pour le suivi de la procédure, sauf incident. Or la procédure devant le Tribunal de Grande Instance peut durer en moyenne entre un an et demi et trois ans. Il pourrait même être judicieux de convenir avec l’avocat de son choix d’un règlement d’honoraires fractionné ou lui demander que lui soit accordée une remise sur ses honoraires, ce qui serait d’autant plus envisageable que la situation pécuniaire du client le justifierait…

Merci de partager...Share on Facebook1Tweet about this on TwitterShare on Google+3Share on LinkedIn4Share on StumbleUpon1Email this to someone

Comments (1)

  1. Savoir de quel barreau doit-on choisir un avocat peut-être très difficile ! Cet article nous offert des bons conseils ! J’aime ce que vous avez dit : l’avocat, quel que soit son barreau d’appartenance, peut plaider devant toutes les juridictions françaises. C’est une bonne explication de ce que les avocats font. Merci.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *