+33 (0) 7 61 61 01 02
contact@avocat-antebi.fr

Le bon Avocat en qui vous avez confiance

Par Maître ANTEBI - Avocat à Cannes, Nice, Grasse, Antibes

22

oct
2014

Le bon Avocat en qui vous avez confiance

Tout un chacun se sentant quelque peu étranger au monde judiciaire pourrait se trouver confronté un jour à un différend, que ce soit en matière de droit des successions, droit commercial, droit civil, droit immobilier, droit de la famille etc… Il souhaite alors contacter un bon avocat, celui qui saura le tirer d’affaire.

Mais comment le choisir et surtout, qu’est-ce qu’un bon avocat ? En principe, tous les avocats devraient être compétents et respectueux de la déontologie. Choisir le bon avocat, c’est avant tout mettre son dévolu sur celui qui est en phase avec son client, qui le comprend, l’écoute et lui propose une stratégie adaptée à son cas d’espèce. De sorte que celui qui se heurte à un conflit d’intérêts ne devrait pas accepter le dossier. Ainsi en est-il s’il a, par exemple, donné des conseils à son adversaire peu avant de rencontrer le client potentiel. Ainsi, en-est-il lorsqu’un assuré souhaiterait soumettre son affaire d’assurance à un avocat qui est paradoxalement le conseil habituel de la compagnie d’assurance auprès de laquelle la police litigieuse aurait été souscrite. Dans de tels cas, l’avocat contacté ne serait pas le « bon avocat ».

Le bon avocat, c’est aussi celui qui se prévaut d’une activité dominante dans le domaine dont le client potentiel a besoin. Par exemple, en droit des successions lorsqu’il est souhaitable de faire annuler un testament qui le déshérite, en droit commercial concernant le paiement d’une facture entre commerçants, le droit de la vente immobilière concernant une action en rectification du prix de la vente, la superficie ayant été surestimée … Il est évident qu’un avocat féru de la procédure pénale et du droit pénal ne prendra pas une affaire en droit des sociétés, sauf à ce qu’il maîtrise également ce domaine de compétence.

Le bon avocat, c’est surtout un avocat respectueux de la déontologie professionnelle (loyauté, délicatesse, courtoisie, conscience, probité, dignité) et particulièrement au fait de l’impérieuse nécessité de sauvegarder les intérêts de son client et de proportionner ses honoraires en tenant compte du niveau de fortune de son client, de la difficulté de l’affaire, des démarches à entreprendre, du temps à consacrer dans le dossier…

Le bon avocat est celui qui œuvre en parfaite transparence avec son mandant et qui l’informe régulièrement, si besoin par écrit, de ses diligences et des honoraires provisionnels susceptibles d’être réclamés en cours de procédure. Il ne laisse pas son client dans la détresse de ne pas pouvoir payer ses factures d’avocat. Un client dûment informé se donnera les moyens de s’organiser financièrement à l’avance. Et la relation de confiance entre l’avocat et son client en sortira améliorée.

Merci de partager...Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn0Share on StumbleUpon0Email this to someone

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *