+33 (0) 7 61 61 01 02
contact@avocat-antebi.fr

Erreurs d'indication sur la nouvelle formulation du Levothyrox

Par Maître ANTEBI - Avocat à Cannes, Nice, Grasse, Antibes

Avocat à Cannes - Maître AntebiDroit de la responsabilitéL’agence du médicament et les erreurs d’indication sanitaire sur la nouvelle formulation du Levothyrox

4

sept
2017

L’agence du médicament et les erreurs d’indication sanitaire sur la nouvelle formulation du Levothyrox

Coup de colère sur le comportement inconséquent de l’Agence de sécurité du médicament dans le changement de la formulation du Lévothyrox

Mise à jour du 18/09/2017 – Je remercie les lecteurs de mon site et ceux qui ont prêté attention à mon article sur le Levothyrox. Les dernières actualités nous renseignent que devant le nombre important des plaintes, le parquet de Marseille accepte d’ouvrir une enquête. Le laboratoire MERCK accepte de recommercialiser le médicament sous l’ancienne formule. Il importe évidemment que les décisions soient rapidement suivies d’effets. Mais cette expérience, à supposer même que les choses finissent par rentrer dans l’ordre, inquiète sur le processus de validation des formulations des médicaments. On apprendra que du jour au lendemain, l’Agence du Médicament peut décider unilatéralement un changement de formule d’un médicament et le laboratoire qui le fabrique suit sans que les patients soient informés, sans que de sérieuses études et expérimentations humaines ne soient engagées préalablement toute commercialisation. Les fondements d’une catastrophe sanitaire sont déjà réunis.

Maître Ronit Antebi

Comment après la catastrophe sanitaire du Médiator en 2010, après la transformation de l’autorité de contrôle du médicament qui dépend en passant du ministère de la santé, sensée être dotée davantage de pouvoirs de surveillance qu’auparavant, une telle crise du Lévothyrox a-t-elle pu éclater (même si elle est encore très sous-estimée par les médias et l’Agence elle-même) ?

Le Lévothyrox est un médicament de substitution hormonale qui est préconisé aux malades de la thyroïde. La seule molécule dont le patient hypo ou hyperthyroidien a besoin pour vivre est la lévothyroxine. Lorsqu’on l’opère pour réaliser une ablation totale de la thyroïde, il ne produit plus de lévothyroxine. Il lui est administré la molécule sous la forme d’un médicament composé de lévothyroxine de synthèse. Les excipients qui accompagnent cette molécule principale sont des conservateurs ou des substances qui aident à l’absorption de celle-ci dans l’organisme.

Le laboratoire MERCK est le seul en France à produire ce médicament. Ce qui est déjà anormal. Il devrait y avoir d’autres laboratoires concurrents qui le produisent également.

Jusqu’en septembre 2016, le laboratoire MERCK fabriquait ce médicament à l’aide de six excipients bien tolérés par les patients et apparemment sans danger pour leur santé : lactose, amidon de mais, gelatine, croscarmellose sodique, stearate de magnesium.

En septembre 2016, l’Agence du médicament a demandé au laboratoire MERCK de modifier les excipients afin de mieux conserver les médicaments. La raison officielle est de pouvoir améliorer le dosage et le rendre plus stable.

La raison officieuse et non dite serait plutôt que les médicaments pourraient être conservés en comprimés plus longtemps et la date de péremption serait rallongée d’autant de façon à mieux exploiter financièrement les stocks.

Le laboratoire MERCK ne tarde pas en septembre 2016 à produire des médicaments qui seront commercialisés en mars 2017, et qui ne comportent plus de lactose ; il remplace ce lactose par de l’acide citrique anhydre et par du MANNITOL (les autres substances sont conservées).

L’acide citrique anhydre présente l’inconvénient de provoquer des irritations gastriques.

Le MANNITOL est une substance que l’on administre normalement par injection aux patients affectés de pathologies autres que l’hyper ou l’hypothyroïdie, en l’occurrence l’insuffisance rénale ou les oedèmes cérébraux. Il a un effet diuérétique.

Comme pour le Médiator, cette substance est détournée de son usage.

Les malades de la thyroïde n’ont pas besoin de MANNITOL pour se soigner. Ils ont besoin de la Levothyroxine.

Le MANNITOL provoque actuellement en 2017 de nombreux effets secondaires indésirables au détriment de l’état de santé des patients atteints des maladies de la thyroïde et ne pouvant interrompre leur traitement à peine de sombrer dans le coma. Cette molécule est donc vitale.

Certains des effets indésirables du nouveau Lévothyrox sont très graves : congestion pulmonaire et douleurs aux membres, par exemple.

Les autres sont inquiétants : diarrhée, vomissements, vertiges, perte de cheveux, maux de tête, trouble de la vision, confusion mentale …

Ces symptômes sont d’autant plus insupportables que certains malades de la thyroïde ont été atteints d’un cancer de la thyroïde et que ces symptômes leur évoquent continuellement une possible récidive, ce qui est source d’inquiétude !

Or, l’Agence de sécurité du médicament n’a délivré aucune information sérieuse quant à sa décision d’imposer au laboratoire MERCK le changement de formulation. Les patients ont été pris pour des cobayes humains. Les pharmaciens partagent le même étonnement et ne cessent de recueillir les doléances de leurs clients mécontents.

L’ANSM ne pouvait pas ignorer ce qui s’était produit avec le laboratoire BIOGARAN en 2013 qui avait commercialisé des génériques du Lévothyrox en associant la molécule principale au MANNITOL avec les mêmes effets indésirables et les mêmes plaintes des patients, allant jusqu’au retrait de ces médicaments génériques du marché.

  1. Comment l’Agence du médicament a-t-elle pu réinventer une telle crise sanitaire ?
  2. N’avait-elle pas reçu toutes les informations sur les risques encourus par une telle décision ?
  3. Pourquoi changer d’emblée la formulation du Lévothyrox alors que celle-ci convenait aux patients ?

Personne ne meurt de lactose. La chasse au lactose n’est finalement qu’une mode, comme l’est la chasse au gluten.

A mon avis, il serait bien plus prudent et économique pour les Caisses de sécurité sociale très endettées de faire la chasse au sucre et au sel puisque les industriels en rajoutent systématiquement partout et entretiennent une culture du « trop sucré-trop salé » dès le plus jeune âge du consommateur. Mais cela est un autre débat.

S’il était si important de supprimer le lactose pour les patients intolérants, pourquoi en imposer la suppression à ceux qui le toléraient très bien ? Un choix possible entre deux formulations aurait permis aux patients de ne pas se sentir piégés.

Assénés de réclamations, les pharmaciens ont informés à juste raison les consommateurs du Lévothyrox nouvelle version de la possibilité de se le faire prescrire en gouttes sans excipient.

Les gouttes, valeur refuge ! Mais voilà que le risque de pénurie des gouttes guette. En surtout, celui de ne plus vendre les boîtes de médicaments Lévothyrox / MANNITOL nouvellement fabriqués et pouvant générer un trop plein de stocks non écoulés. Cette fabrication nouvelle version à la volée, a coûté plusieurs millions d’euros aux frais du contribuable sans que personne n’ait rien demandé. La Cour des comptes pourrait bien faire son affaire de ce gâchis financier et préjudiciable, dans son prochain rapport public.

Le 31 août 2017, l’Agence du médicament va plus loin dans son incompréhension totale, son mutisme, son manque de volonté d’entendre les plaintes des patients souffrants des effets indésirables, en publiant une alerte à tous les professionnels de santé les sommant de ne pas vendre la version gouttes du Lévothyrox aux patients, à moins d’être âgés de moins de 8 ans ou d’être affectés d’un problème de déglutition avéré par ordonnance médicale.

Le comportement absurde de l’Agence du médicament n’est pas compréhensible sauf à y voir la préservation de velléités financières pour les laboratoires et pour l’Etat.

Le marché du Lévothyrox est très important car il représente en France trois millions de personnes.

Comment ne pas imaginer que les intérêts financiers ont pu primer sur la santé des personnes ?

Surtout, si l’on peut démontrer que le changement de formulation pourrait avoir un impact sur le dosage de la lévothyroxine, celui-ci étant déjà très difficile à stabiliser et devant requérir des examens de sang réguliers chez chaque patient (TSH).

Si les symptômes accusés par les consommateurs obligés du Lévothyrox, version médicamenteuse, devaient encore se généraliser et s’aggraver, la responsabilité de l’Etat duquel relève l’ANSM ainsi que celle du laboratoire MERCK pourrait être envisagées sur le plan administratif d’une part, civil de l’autre, voire pénal.

Les deux notices anciennes et nouvelles font état d’effets indésirables identiques alors que les excipients ont changé : aggravation d’une maladie cardiaque, signes d’hyperthyroïdie, chez l’enfant : possibilité d’hypercalciurie.

Dans la nouvelle notice de 2016, le laboratoire n’a informé nullement les patients d’autres effets indésirables que ceux déjà dénombrés avec le lactose. Pourtant les symptômes nouvellement ressentis chez les patients de 2017 sont fréquents et ils n’ont pas été inventoriés à titre informatif ni préventif dans la nouvelle notice de septembre 2016.

Les patients vont désormais se rendre dans les Etats frontaliers (Suisse, Espagne, Italie, Belgique) pour acheter le Lévothyrox qui dans ces pays européens, n’a curieusement pas été modifié alors qu’il est fabriqué par le même laboratoire MERCK. Mais les patients qui bénéficient du régime de l’ALD (remboursement de la sécurité sociale à 100 %) vont payer à leurs frais et sans remboursement aucun de quoi se soigner d’une maladie émergente parfois grave (cancer) dont la cause est surtout écologique et environnementale. C’est la double peine.

Les associations de patients, de consommateurs, les professionnels de santé ne pourront tolérer de telles inconséquences sanitaires.

Ronit ANTEBI Avocat

4 septembre 2017

Merci de partager...Share on Facebook2kTweet about this on TwitterShare on Google+0Share on LinkedIn5Share on StumbleUpon1Email this to someone

Comments (40)

  1. plus je lis les articles qui traitent de ce sujet et moins j ai envie de prendre le levothyrox de Mercx a chaque fois des éléments supplémentaires pour au final penser que ces gens bien pensants ne veulent absolument pas notre bien. Mais plutôt notre mort c est a la limite du crime contre l humanité. Honte a tous ces gens qui savent mais font quand meme.

  2. Bonjour Maitre ,depuis novembre 2002 je n’ais plus de tyrroide suite à un cancer ,depuis janvier 2003 je prends un traitement qui doit étre pris à vie .Mon endocrinologue me marque du Levothyrox .Jusqu’au changement de la nouvelle formule aucun problème ,j’avais une vie presque normale lorsque j’ai demandée à mon pharmacien pourquoi la boite avais changeai il me répond c’est juste la boite mais le médicament est le même .Au bout de deux mois après avoir pris la nouvelle formule ,je ressens une grosse fatigue, vertiges ,palpitations, maux de tète , hausse de ma tension mais comme je pensais que le médicament était le même je me suis dit que peut étre il fallait que je consulte mon médecin traitant .I
    Mon médecin me prescrit une prise de sang sans vérifier la TSH ,dans la prise sang rien d’alarment ,mais comme j’avais beaucoup de palpitations cardiaque plus une douleur dans la poitrine je prends rendez vous chez un Cardiologue .Il me fait un électrocardiogramme et me repond votre cœur est normal mais me donne un médicament “Plavix “plus Cardenciel un meta bloquant pour les palpitations .C’est vrai qu’avec ses deux médicament je suis mieux par rapport à mon cœur . Personne ne me dit que cela peux venir du Levotyrox vu que la formule a changeai c’est ma voisine qui me dit j’ai du appeler le samu je pensais faire un infractus et comme elle prends le même médicament vu qu’elle aussi a été opéré et que sur internet je lis qu’il y a un problème avec cette nouvelle formule j’ai compris d’où venait tous ses effets secondaires
    dans mon corps ,cela fait 6 mois que cela dure et ce n’est plus vivable .
    Je demande une explication à tous ça ,pourquoi n’avons nous pas été prévenu du changement de cette formule et pourquoi la changer ,alors que dans d’autre pays l’ancienne formule existe !
    Dans l’attente qu’on prenne en compte la souffrance de tant de personnes, veuillez agréer Maitre mes sincères salutations.

  3. Pour moi aussi les effets qu’ on disait transitoires sont devenus invalidants.. Je ne savais rien de cette nouvelle formule. Depuis fin mai j ai vu trois fois le docteur. J ai changé deux fois de dosage. Une fois ohptalmo pour Migraines et problèmes de vision. J ai appelé une fois le samu car je croyais que hé faisais un AVC. Et la TSH est normale.
    Je suis consternée.

    Ce message pour témoigner. Je n ai pas 180€ .
    Dommage.
    Bien cordialement.
    Gisèle PIVETEAU

  4. Moi aussi je prend du levothyrox et comme beaucoup depuis quelque temps j’ai de la tension maux de tête a répétition des maux de ventre des bouffées de chaleurs mal dans les jambes et je suis toujours fatigue et bien sur quand l’emballage a changer ot ma dit que c’était que l’emballage ont nous prends vraiment pour des imbéciles mal heureusement nous avons besoin de ce médicament qui est très important pour nous

  5. Bonjour maître. Je suis opéré depuis plus de 15 ans j’ai de gros problèmes de stabilisation maintenant avec la nouvelle formule de lévothyrox . J’ai une très grande fatigue qui vient s’installer je viens de faire des analyses de sang je suis en hyper alors que blanc tel que moi j’étais tout à fait dans les normes.
    Ils ont retrouvé 4 boîtes de lévothyrox sachant que je prends du 125 mg en semaine et le weekend du 100.mg. en quelques jours j’ai retrouvé la pêche est moins fatigué.
    Ce n’était plus vivable de vivre avec la nouvelle formule de lévothyrox.
    Pour moi je crois que c’est l’acide citrique qui l’ont mis dans l’excipient qui provoque la non absorbation de toute la molécule du médicament. Comme beaucoup de médicaments si on prend du citron et de l’acide citrique le médicament perd son effet positif il faut pas les prendre en même temps et là il fait partie maintenant de l’excipient enfin ce n’est que mon avis et je pense que je suis dans le bon.
    Personne ne m’a prévenu j’ai vu les boîtes changer de couleur et je m’en suis interrogé et la réponse du pharmacien oui ils ont changé les boîtes mais le médicament reste le même alors que tout est faux le médecin m’en a parlé après quand je lui ai fait cette remarque.
    Voici mon récit mais je crois que je fais partie de toutes ces personnes qui ont les mêmes problèmes actuellement nous ne sommes pas débile ni fou nous sommes simplement inquiet de devoir prendre un médicament à vie sans aucune garantie de sa molécule août et excipient. Cordialement bonne journée

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  6. Si cela peut aider mes analyses ont démontré un taux stabilise de TSH Ultrasensible autour de 1,1 qui est passé à plus de 3 , sans auncune raison exogène merci la nouvelle galénique. Si vous avez besoin de donnes chiffrées, je mets mes analyses à votre disposition pour étayer votre dossier.
    Symptômes : maux de tête, bouffées de chaleur, fatigue vers 17 h proche de la narcolepsie et tendinites non justifiées
    Bon courage

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  7. Je dénonce…et suis tout aussi impuissante que vous tous..si mon témoignage peut servir à quelque chose..faites le moi savoir.E.Capdet

  8. Bonsoir Maitre,
    J’ai subie une ablation de la thyroïde suite à un cancer. Je suis donc obligée de prendre du levotirox non subtituable.
    Mon pharmacien m’a seulement indiqué le changement de La couleur de la boite sans le preciseola modification des excipients.
    Lorsque je me suis aperçue que je rencontrais des désagréments tels que bouffées de chaleur, insomnies importantes puisque je ne dors plus que 3h par nuit, irratibilites, tres grandes angoisses, maux de tête, vertiges… j’ai contacté mon endocrinologue pour lui faire part de tous les problèmes. Elle m’a seulement modifié mon dosage doit 1 100 1/jour dur 2 et pareil pour le 75 1/j sur 2,
    J’ai cru l’impression qu’elle ne prenait pas en compte la souffrance et tout ce que j’en dirai. Je lui ai demandé si elle était consciente des effets secondaire dû au manitol , elle m’a rétorqué sue Je n’avais qu’à prendre du levotirox sous sa forme générique. Je lui ai rétorqué que le professeur qui m’avait opéré m’avait à plusieurs reprises dit De be surtout oas prendre du générique. Je trouve que les médecins d’en fiche de puscet dont uniquement La pour nous faire des ordonnances sans tenir compte De nos problèmes.
    J’espère que saurez défendre nos droits et que nous pourrons obtenir gains de cause. Sans levotirox je meure !
    Merci !

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  9. Bonsoir Maître,
    J’ajoute mon témoignage à ceux déjà présents. J’ai eu une ablation totale de la thyroïde en 1996, après diagnostic d’une maladie de Basedow. Après une longue période de “yoyo”, j’étais enfin équilibrée avec un dosage journalier de 100 microgrammes.
    En avril, la pharmacie m’a délivré la nouvelle formule, sans autre indication que “il n’y a plus de lactose” et “la couleur de la boite a changé” et mon médecin ne m’a pas alertée sur les possibles effets secondaires!
    J’ai commencé à prendre régulièrement du poids… +5kgs à ce jour, sans avoir modifié mon alimentation, et je constate d’autres effets, comme maux de tête, tachycardie, transpiration excessive, crampes, maux d’estomac, douleurs pulmonaires…
    Je n’ai pas fait la relation de suite avec le nouveau médicament, et c’est en juillet, lorsque les médias ont parlé des effets secondaires engendrés par la nouvelle formule du Levothyrox, que j’ai enfin pris la mesure de ce qui pouvait se passer. Je suis donc allée voir mon médecin, qui m’a prescrit une analyse de sang, et effectivement, mon taux de TSH avait augmenté. Il m’a donc prescrit une dose supplémentaire journalière de 25 microgrammes. D’ailleurs, lors de cette consultation, il a également constaté que j’avais de la tension ! cela ne m’était jamais arrivé.
    Voilà 12 jours que je prends donc 125 microgrammes par jour ; après une stabilisation du poids pendant 8 jours, celui-ci repart à la hausse et je constate toujours les autres “inconvénients” !
    Je ne peux vivre sans Levothyrox et je refuse d’être empoisonnée pour de sombres préoccupations financières, qui plus est avec l’aval de l’ANSM…
    Je vous remercie de mener ce combat et me tiens à votre disposition si vous le souhaitez.
    Recevez mes sincères salutations.
    Michelle Sassi

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  10. Même effet secondaires que certaines personnes mais je prends des statines très récemment, je ne sais donc pas si c’est le nouveau levothyrox ou le vasten ? GROS PROBLEME POUR TOUT LE MONDE! Scandaleux………………………

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  11. Bonjour,
    Depuis la prise de la nouvelle formule les effets secondaires ne manquent pas !
    Grande fatigue, palpitations, crampes, angoisse, insomnie, vertiges, irritabilité, bouffée de chaleur et suées, vraiment la totale !!!
    taux de TSH passe de 0,88 à 3,44 sans changement… modification du dosage par mon médecin et maintenant je passe de 3,44 à 0,14, je passe de l’hypo à l’hyper.. et ce n’est pas fini ! Il faut retrouver l’équilibre et ce n’est pas gagné je pense !
    bref ça ne peut plus durer, c’est insupportable !
    Merci de votre attention

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  12. Bonsoir maitre,

    Je prends du levotyrox depuis 20 ans .depuis le mois de Juin j’ai commencé à avoid des douleurs dans les mollets et au niveau des articulation des genoux des coudes et des poignets,au reveil Puis est survenu un derangement digestif important Maux d’estomac et du ventre un peu comme une gastroenterite .Puis se sont ajoutes des moments de fatigue brusques a n’importe quel moment de le journée Mai’s le plus surprenant ce sont les essouflements importants sur tout en milieu d’apres midi avec apparition de mucosités importantes au niveau du larynx . Je n’ai pas fait le rapport avec le nouveau levotyrox n’ayant renouvelé mon médicament fin Mai .Depuis l’annonce des effects secondaries du nouveau lévotirox je comprends mieux .A ce jour les problems digestifs se sont atténués Mai’s les autres effects persistent .J attends les résultats de mon analyse
    Catherine BUENO

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  13. Bonjour Maitre
    Depuis 3 mois date de l’absorption de la “nouvelle formule” du Lévothyrox je rejoins le contingent des scandalisés de tous les effets secondaires de ce produit ;
    A mon avis nous sommes les “cobayes” de BIG PHARMA ! ni plus ni moins .
    Pour ma part, je souffre de crampes au ventre , de grosses pertes de cheveux, d’une grande fatigue permanente, de douleurs violente la nuit comme si l’on me planter brutalement une aiguille dans le cerveau suivie de violente migraine qui dure……qui dure …. avec des vertiges ..et le pire se sont les problèmes de vue, qui a chuté brutalement avec une vision brouillée, j’ai un mal fou a vous écrire
    Mon médecin m’a conseillé d’arrêter de suite le Levothyrox (du 50)……..cela fait le 3 ème matin aujourd’hui, mais, je suis toujours aussi fatiguée.
    Je vais donc me faire ramener d’Espagne l’ancien Levothyrox, à moins qu’on puisse avoir un autre produit que le Levothyrox, ma famille étant aux USA;;;;;;;;;;;
    Merci Maitre de prendre en compte tous nos problèmes
    Résident en Nord Gironde, je ne peux malheureusement pas participer à la manifestation ce jour à Paris,

    Cordialement

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  14. Bonjour Maitre
    Merci pour votre article. Pour ma part, je suis sous traitement depuis 19 ans et stable depuis 12 ans. Je prenais le générique depuis plusieurs années jusqu’en février 2017. On me l’a remplacé par du Levothyrox ancienne formule en février puis, discrètement, par la nouvelle formule en avril… j’ai réagi à la pharmacie sur la couleur de la boite…on m’a dit : pas de souci, c’est le même médicament ! Comme je préparais un déménagement, que j’ai eu des travaux, j’ai mis les douleurs musculaires et la fatigue sur ces évènements…mais arrivée début juillet, le déménagement terminé, les travaux également, je me suis dit que tout cela allait disparaître.. Au contraire, chute de cheveux, douleurs intenses, raideurs musculaires, craquements des os, œdème des extrémités, bouffées de chaleur…tout s’est amplifié ! Aujourd’hui, j’ai l’impression de m’empoisonner tous les jours et j’ai beaucoup de mal à assumer travail et vie quotidienne. Ma TSH est normale…on me dit donc que ce n’est pas cela. Depuis quelques jours, j’ai appris que je n’étais pas seule à être considérée comme “malade imaginaire”. Si c’est une consolation, ma question comme tous est : que puis-je faire pour avoir un traitement qui me permette de retrouver une vie normale ? En France, nous n’avons plus le choix… J’espère que les autorités vont bouger et que des alternatives vont nous être proposées rapidement. Pour ma part, je pense même à arrêter le médicament, juste pour voir si les symptômes disparaissent. Merci encore pour votre aide.

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  15. Je suis aneantie, dans un état épouvantable, je vais du lit au fauteuil, je n’ai plus de thyroide, donc je dois subir depuis le mois de mai,
    Mais la, je n’en peu plus et si je ne peux avoir des gouttes, j’arrête tout, de toute façon ce n’est pas possible de vivre comme ça. Mais je ne suis qu’une anonyme…..et il paraît que c’est dans nos têtes….

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  16. Nous voici face à un véritable scandale sanitaire. Sous lévothyrox depuis 4 ans pour une thyroïdite d Hashimoto, ma vie a complétement basculé quelques jours après avoir pris la nouvelle formule. confusion mentale , qui a inquiété mon entourage, vertiges, palpitations, déprime, et j ‘en passe, les médecins, les pharmaciens, font l’autruche, alors qu’ils voient tous les jours, leurs patients pour cette pathologie avoir les mêmes symptômes !!!!! non seulement on sert de cobayes , mais rien ne bouge .évidemment, si ces médecins et pharmaciens ne sont plus bons élèves pour les labos( qui n’ont pas changé la formule au hasard ), ils ne seront pas récompensés……..) je suis désespérée, je vais arrêter mon traitement car j’estime que ma vie est en danger, en espérant qu’il existe encore des professionnels de santé qui ont une conscience , et qui prendront enfin cette affaire au sérieux.Merçi Maître de vous exprimer en nos noms. Cordialement

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  17. Ablation de la thyroïde également, et comme toute ses personnes , moi aussi mal de tête, vertige ,Et gros malaise qui m’oblige à me coucher

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  18. Bonjour je rejoins ttes ces personnes, ayant subit egalement une ablation de la thyroïde en 2010 je me vois aller très mal depuis le changement de levotyrox tt allait plutôt bien avec l’ancien levotyrox et la aujourd’hui je suis déprimée je fais de la tatycardie j’ai du mal à respirer normalement la pharmacie m’avait prévu que la.molecule avait changée et de devoir faire une pds dans 6 semaines chose que j’ai faite et là je vois que ma tsh à fortement baissé mon médecin me dit continué le mm dosage il faut que votre corps s’habitue et aujourd’hui j’y retourne car je me sens complètement déprimée alors que tt va bien dans ma vie….. Mes proches ne comprennent pas mon agressivité et ma déprime ma perte de cheveux je n’en parle mm pas et grossir un peu plus ts les jours un mal être que je vie et je n’en peux plus…..
    Bien cordialement

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  19. Ablation de la Thyroïde en 2003 sous levo depuis je souffre des même symptoms que les autres patients. Aprês avoir pris le levo2 pendant quelques mois et avoir bien souffert des effets secondaires Je suis revenu au levo 1 depuis quelques jours je me sent beaucoup mieux
    Je pense que l’ANSM et Merck ont fait une grosse bêtise et qu’il veulent nous faire bouffer leurs merde pour amortir la perte de millions d’euro
    au final ils sont prêt a nous tuer pour du fric

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  20. cancer et ablation de la thyroïde en 2013, prise de nouveau levotyrox depuis avril 2016.THS instable, déja changé 2 fois de dosage, grande fatigue,palpitations cardiaque, prête a appeler le samu je croyais faire une crise cardiaque, perte de cheveux, des douleurs dans les membres la nuit comme le jour, intestins déréglé, sècheresse des yeux, et très grosse prise de poids 6 kgs en 4 mois alors que je suis suivie par une diététicienne qui est impuissante a stabiliser mon poids,
    alors arrêter le traitement on vous dit c’est mortel, mais dans notre cas on peut dire …….” t’y prend, t’y prend pas, t’y crève quand même”

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  21. bonjour,
    je suis infirmière et je suis également sous levothyrox depuis ma thryroïdectomie il y a quelques années ; je voudrais témoigner du fait que nous n’avons été informés du changement de formulation que de façon très laconique, en ces termes ” suite à un changement de formulation…”, et rien d’autre ; dans la suite du document, pas un mot sur la nature du “changement de formuation”, les effets secondaires etc. Ce document ne traite que du changement de couleurs…Cei est , pour moi, quelque chose qui met en évidence une stratégie de Merck pour faire passer la pillule en détournant l’attention sur la présentation, qui est si anodine, avant de nous amener aux excipients, qui ne sont pas sensés être très importants non plus…je vous demande d’y penser Maître : dans le service où je travaille, je gère habituellement le stock pharmaceutique, plutôt conséquent ; nous recevons rarement de notices explicatives, sauf en cas de nouveau traitement ; mais cette fois, cela signifie qu’ils se sont sentis obligés de produire une notice, ce qu’ils ne font pourtant jamais quand seules la forme, la couleur, ou la présentation du produit change…jamais. Ici, bizarrement, le changement a été annoncé, et la notice est encore affichée dans notre salle de soins, comme si tout le monde se disait “attention, il ne faut pas que les infirmières se trompent dans les couleurs” ( il y a même des photos sur ce document, au cas où les infirmières ne sauraient pas lire ) ; cela ne semble surprendre personne, et pourtant, toutes, nous avons à gérer des médicaments dont la présentation change régulièrement sans que nous ne recevions la moindre notice sur ce sujet …peut-êtres considérent-elles inconsciemment comme un progrès d’être prévenues…? Mais cette “bienveillance” informative reviendrait presque à nous faire croire que les labos veulent notre bien-être, ce qui n’est absolument pas le cas ; leur raison d’être, c’est de tirer profit de la maladie, et donc de nous maintenir en vie le plus longtemps possible mais pour pouvoir nous vendre le plus de traitements possibles ; les effets secondaires sont un marché juteux : en psy celui des “correcteurs” : lepticur et parkinane contre les dyskinésies, surfarlem contre la bouche sèche, Ceux-là s’appelent ainsi, en psy : des correcteurs, mais d’autres ne sont pas nommés ainsi ni reconnus comme tels qui sont utilisés ainsi : le duphalac ( les traitements psy constipent ) , le doliprane ( les maux de têtes sont les effets secondaires les plus fréquents, de tous les traitements ) le gaviscon ( pour l’estomac), l’hept-a-myl ( pour la tension) etc etc : combien de milliards d’euros au final, sont engrangés avec ces seuls produits ? Vous pourriez être surpris de ce que représente le doliprane à lui seul…. Et combien d’effets secondaires qui ne sont dus qu’aux seuls excipients…? ça, on l’ignore, totalement et royalement je dirais…
    Ah non, dans ce cas, on ne savait pas que les excipients avaient des effets secondaires ? Et bien pourquoi en changer alors….? “Parce que les gens prenaient leur plaquette juste avant la limite de péremption et que le produit s’était dégradé trop vite, trop tôt ? ” ( c’est quand même le seul argument qu’ils aient avancés…) …cela est faux ! Car cela ne peut pas être un problème pour le patient en France, dont les plaquettes sont délivrées une par une, mois après mois ( interdiction d’en avoir 3 à la fois, sait-on jamais, si on voulait essayer de perdre du poids avec ça ! ) ; de plus, la plupart des gens, sinon tout le monde pourrait témoigner qu’en France, quand on nous délivre une plaquette, celle-ci a une date de péremption qui court sur deux ans ; or à deux ans d’une péremption, soit la marge est grande, contrairement à ce que l’on nous raconte, soit le produit est totalement instable au bout de quelques semaines seulement, auquel cas, nous aurions un tas de gens qui allaient mal avant le changement de formule…autre cas de figure : le produit n’est plus bon quemques mois avant la date de péremption : ok, mais alors quelle urgence y avait-il à supprimer l’ancien produit qui de toute façon, dans la plupart des foyers, était bon encore deux ans ??? s’il n’était bon en réalité que pendant un an, et en admettant que des personnes aient réussi à faire des stocks en contournant les règles de délivrance, qu’elles aient deux ans de stock devant elle : une seule phrase de leur médecin et toute une année pour le faire aurait suffi à les prévenir…une affichette dans la salle d’attente, avec des couleurs, aurait même suffi….
    Tout ceci n’est pas un accident ; les effets secondaires sont un marché énorme, et non pas des accidents comme on voudrait le croire encore : il y a longtemps que les labos n’en sont plus à craindre les effets secondaires, et qu’ils les gèrent au contraire, comme un marché : la loi du marché étant ce qu’elle est, un marché est voué à se développer ; ainsi, nous sommes les cobayes d’une mise sur le marché de nouvelles maladies, et non de nouveaux produits ; ce n’est seulement pas contre les excipients du levothyrox que nous devons nous révolter, mais contre le pouvoir des labos, qui nous utilise comme cobayes ( les cobayes étant ceux qui testent habituellement les traitements de façon volontaire en France…cela se fait de tester un traitement, mais en toute conscience, on signe un contrat il me semble…tandis que là, on prend en otage ceux dont la survie dépend déjà de la prise du produit ; la preuve que nous sommes les cobayes d’une nouvelle stratégie de markéting, c’est que pour le moment, l’ancienne formule est toujours produite pour d’autres pays…Je crois qu’au fond, ce qui est testé sur nous, c’est ce jeu sur les termes de “péremption”, avec des gens dont la date de péremption peut être, en réalité, traitée de la même manière : invisible et totalitaire.
    Je vous souhaite donc bon courage dans votre démarche, en espérant que vous y trouverez des soutiens, nombreux et aussi courageux que vous.

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

  22. je viens moi aussi apporte mon temoignage : ablation de la thyroïde (suspiscion de cancer) en 2007 je prend depuis plusieurs mois le nouveau sans avoir ete mis au courant comme d’autres je me suis interrogee sur le fait du changement de boite on m’a repondu que ce n’etait que marketting. les effets indesirables n’ont pas mis longtemps a arriver bouffee de chaleur au point d’être trempee de sueur), probleme aux articulations(bras, cheville, genoux) radio etc, maux de tête tellement intense qu’une nuit j’avais l’impression que ma tête allait exploser, irritabilite , fatigue arrivant en fin de matinée, depression,envie de pleurer, tension arterielle haute, arithmie,. Ma vie à 54 ans n’est plus vraiment ma vie.
    Merci de vous inquieter de nous : victime de ces labo qui ne pense qu’à faire de l’argent et je reste polie
    Cordialement

    1. Nos efforts ont produit leurs effets : devant le nombre de plaintes, le parquet de Marseille a décidé d’ouvrir une enquête et le laboratoire MERCK a décidé de remettre sur le marché l’ancienne formule pour les patients qui se plaignent. Plus d’explications au début de l’article sur mon site internet.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *